©  Copyright par Choucroute DIETRICH - Tous droits réservés - Mentions légales - Contact

Questions fréquentes

Qu'est ce qu'une véritable choucroute ?

Contrairement aux idées reçues, la choucroute est uniquement une préparation de chou coupé finement et soumis à lactofermentation dans une saumure. Elle portera, par la suite l’appellation « choucroute garnie » ou « royale » une fois les saucisses et viandes ajoutées au plat.
Il est nécessaire de cuire la choucroute avant de la consommer, et cela peut-être fait traditionnellement soit au vin blanc d'Alsace, soit à la bière. Celle-ci peut également être consommé crûe.
Le plus souvent, elle est servie accompagnée de saucisses, de diverses viandes salées, de charcuterie et souvent de pommes de terre. En principe, il n’y a pas d’ingrédients fixes pour ce plat, mais une tradition est respectée. Les ingrédients traditionnels sont de trois types de saucisses : la saucisse de Francfort, la saucisse de Strasbourg et la saucisse de Montbéliard, et certains morceaux de porc, comme le jarret de porc et le jambon sec.  Mais les ingrédients accompagnant la choucroute tendent d'avantage à se diversifier, souvent avec originalité : choucroute de la mer, nems à la choucroute, foie gras poêlé sur lit de choucroute, etc.

Comment conserver votre Choucroute?

Vous devez vous fier à la date limite de conservation indiquée sur nos produits. Celle-ci devra être conservé au frais entre 2 et 10°. Afin d'assurer sa conservation optimale, il faudra veiller à bien refermer le couvercle après chaque ouverture. Si la choucroute a été cuite, nous vous recommandons de la placer dans un récipient hermétiquement fermé pour ne pas l’abîmer, avant de la mettre au frais. Conservée ainsi, on peut la consommer quatre jours après sa préparation. Cuite ou crue, la choucroute peut être également congelée. 

La choucroute étant excellente réchauffée, il est donc possible d’en acheter ou d’en préparer en plus grande quantité que nécessaire pour la congeler et la déguster plus tard.

Carte postale 1902 - Berger Levrault

Quelles vertus possèdent la Choucroute d'Alsace?

La choucroute crue est riche en eau et peu énergétique (22 kcal/100 g). Elle contient des glucides, des vitamines C (une portion de 200 g couvre 50 % des besoins quotidiens), B ET E, du potassium, du calcium, du magnésium et de l’acide lactique.
Elle désinfecte le système digestif et régénère la flore intestinale. Elle donne de l’énergie, désintoxique le corps, agit contre la constipation et les hémorroïdes.

Sa richesse en vitamine C permet de mieux résister aux infections, d’améliorer
les défenses immunitaires et de lutter contre les coups de fatigue. Elle a des effets positifs au niveau de l’asthme, des rhumatismes et de l’arthrite. En manger quotidiennement est le moyen idéal de garder une belle peau et de perdre du
poids de façon naturelle.

La choucroute est recommandée aux diabétiques. Le jus de choucroute obtenu avec du chou issu d'une agriculture raisonnée , et s’il n’a pas été trop salé est
excellent pour la santé. C’est une boisson hygiénique, tonifiante et d’un grand intérêt au niveau de l’intestin.

Comment préparer la Choucroute?

Celle-ci peut être consommée crue ou cuite. Crue, elle peut etre préparée en salade avec la possibilité d'ajouter un assaisonnement. Si la choucroute est à votre gout, évitez de la rincer. Si elle est un peu acide, vous pouvez la rincer rapidement à l'eau froide. Si l'acidité persiste, vous pouvez la blanchir dans l'eau bouillante environ cinq minutes.

En cas de prépartion d'une choucroute garnie traditionelle, le temps de cuisson est estimé entre 1h30 et 2h à feu doux (1h-1h15 pour la choucroute nouvelle). Elle est généralement arrosée de vin blanc d'Alsace ou de bière (qui adoucira la choucroute). Vous pouvez également l'accomoder avec du poisson, des fruits de mer ou opter pour la variante végétalienne. Nous vous proposons régulièrement des idées de recettes sur notre site.

Quels vins boire avec la Choucroute?

Privilégiez les vins blancs sec locaux, relativement légers, sans trop de fruité, avec des notes minérale, rafraîchissant, pour atténuer l’acidité du chou.

Nous vous conseillons un Riesling ou un Sylvaner, éventuellement un Pinot gris mais évitez le Muscat ou le Gewurztraminer ( trop aromatiques pour ce plat ).

Les vin blancs de Loire comme le Sancerre, le Vouvray sec, le Cheverny ou les vins blancs de Bourgogne comme le Petit Chablis se marient également parfaitement avec la choucroute.

Pour les amateurs de vin rouge, orientez-vous vers un Pinot noir d’Alsace ou un vin de Touraine ou  Sancerre.

Pour vos repas de fêtes, optez pour un Grand Cru d'Alsace. A consommer, bien évidemment avec modération!

Quel type de choux sont utilisés dans la fabrication de la Choucroute?

Le chou communément employé pour la choucroute était autrefois le gros chou Quintal d'Alsace, parfois appelé Quintal de Strasbourg. Cette variété d'automne à la grosse pomme arrondie et légèrement aplatie, rustique et productive, qui peut dépasser sept kilogrammes, n'est plus qu'une curiosité. Des espèces plus précoces, comme Almanach et Pontiac, répondent mieux aux nécessité de la récolte d'août, assez marginale, mais qui permettent la commercialisation d'une choucroute dite nouvelle dès septembre. Plusieurs hybrides ont été adoptés pour la coupe industrielle qui s'effectue de septembre aux gelées. La variété Fil d'or, qui ressemble au Quintal, semble lui survivre.
Le chou est une plante de la famille des Brassicacées.
Les choux à choucroute relèvent tous du chou cabus, c'est-à-dire des choux  pommés à tête ronde et à feuilles lisses.

Vilmorin-Andrieux & Cie, 1904. Les plantes potagères.

Un label pour la Choucroute d'Alsace

Après de longues années de carence en la matière, l’Union européenne a
permis, très récemment, à la choucroute d’Alsace d’obtenir le label Indication
géographique protégée qui interdit à un producteur de commercialiser une
choucroute comme étant alsacienne si elle ne satisfait pas à un cahier des
charges précis, portant sur des critères de qualité et d’origine géographique et
permet « une protection du savoir-faire alsacien ancestral » avec notamment
une technique de fabrication passant par une « fermentation exclusivement naturelle ». (Par arrêté du 8 octobre 2012 publié au Journal officiel du 18 octobre)


Selon le cahier des charges de l’appellation, pour bénéficier de l’appellation les choux utilisés doivent être produits dans la région et peser au minimum trois kilos chacun et avoir « un maximum de trois feuilles légèrement vertes sur le dessus du chou après enlèvement des feuilles enveloppantes ». Ce dernier prévoit également une fermentation naturelle, c’est-à-dire sans ajout de ferments ni modification de la température.